Les dimanches d’Hammerson

Illustration "Centre Commercial des Trois Fontaines"

Hammerson, le groupe britannique qui possède les 3 Fontaines, a demandé aux élus de la ville de Cergy de se prononcer pour l’ouverture le dimanche. Le vote ayant eu lieu, les élus se sont prononcés pour à 35 voix, 6 contre et 3 abstentions.

Dans un communiqué en date du 19 octobre 2017, Hammerson annonçait l’acquisition de 11 000 m² pour un montant de 81 millions d’euros.

Hammerson présente le Centre des 3 Fontaines comme son « flagship » que l’on peut traduire par « fleuron ».

C’est le centre le plus dynamique de France. Mais Hammerson ne s’arrête pas en si bon chemin car il prévoit à cette date de devenir propriétaire de 33 000 autres m² en prévision de la rénovation. Cela portera au final l’acquisition d’une surface commerciale de 95 000 m² avec 3 700 places de parking et 230 boutiques.

David Atkins déclarant : « L’acquisition de Cergy 3 renforce notre présence au sein de l’une des zones les plus dynamiques de la région parisienne, en augmentant la taille des 3 Fontaines et en assurant une qualité de l’offre commerciale et des services équivalente sur l’ensemble de l’actif, grâce à la gestion désormais mutualisée de la commercialisation. La future extension des 3 Fontaines nous permettra de renforcer plus encore l’attractivité de l’un de nos actifs clés en France, grâce à l’ajout de nouvelles enseignes internationales mode et d’une offre élargie de loisirs et de restauration ».

Avec un taux de fréquentation pour la France de + 0,5 %, le groupe Hammerson se porte à merveille, sauf au Royaume-Uni où le secteur du prêt-à-porter est un peu dans l’impasse.

Alors, pourquoi, puisque le secteur se sent bien faut-il imposer aux salariés de venir travailler en plus le dimanche?

Et bien, parce qu’il faut répondre à deux préoccupations :

la première étant l’avancée des travaux à Europa City dans le Triangle de Gonesse qui sera ouvert le dimanche et qui pourrait à terme, prendre la clientèle d’Hammerson. Même réaction d’inquiétude pour l’autre foncière Unibail. D’ailleurs, si l’on a été attentif à ce qu’il s’est passé cet été dans la presse, on apprend que le porte-parole d’ « Euro pas du tout » (association qui était censée défendre les petits commerçants contre le groupe Auchan et le géant chinois Wanda)  n’est en fait que le bras armé d’Unibail et d’Hammerson. Vous me suivez ?

Et comme rien ne va dans ce pays, Hammerson se plaint que son chiffre d’affaires est tombé en quelques semaines à cause des…Gilets Jaunes !

La deuxième préoccupation d’Hammerson étant de rembourser sa dette au Royaume-Uni où le secteur flanche. L’ouverture des 3 Fontaines le dimanche pouvant largement combler cette dette avec les autres centres en France, tout en sachant que l’on avance vers le Brexit et que l’avenir est incertain.

Quels sont les termes de l’accord ?

L’accord commercial, signé par le Président de l’agglomération et le Maire porte sur plusieurs points.

Le premier est l’insertion professionnelle au sein de l’agglomération, et non de Cergy, comme l’annonçait le Maire lors de la délibération du Conseil Municipal en juin.

Deuxièmement, ce que les petits commerçants réfutent, c’est la création et le développement des entreprises locales, ce que l’on nomme en jargon libéral, l’attractivité. Les petits commerçants ont d’ailleurs tout de suite réagit en dénonçant qu’une fois de plus, les géants de la commercialisation se taillaient la part du lion.

Et puis, comme il faut faire œuvre de modernité et d’ancrage dans les réalités de la vie, l’accord précise qu’ Hammerson veut « réduire son empreinte environnementale » et mettre en place des « actions éco-responsables ». Vu le nombre de camions qui tous les jours apportent des tonnes de matériel, on se demande comment ces actions « éco-responsables » peuvent se mettre en place, hormis dans les beaux discours.

Je vous laisse méditer le dernier paragraphe de l’accord qui a été signé le 11 juin 2019 (tiens, juste avant le vote des élus) : « La Charte de développement territorial des 3 Fontaines s’inscrit pleinement dans l’ADN d’Hammerson qui s’est donné pour mission de créer des destinations générant de la valeur pour l’ensemble des parties prenantes, tout en veillant à ce que leurs activités aient un impact positif et durable pour les générations futures. »

 

Hammerson, groupe britannique, est à la tête d’un portefeuille évalué à 10,5 milliards d’euros, incluant 21 centres commerciaux, 12 parcs d’activités commerciales ainsi que des parts dans une vingtaine d’outlets. Outre Italie Deux, le portefeuille tricolore est composé des centres Les 3 Fontaines (Cergy), Espace Saint Quentin (Saint-Quentin-en-Yvelines), O’Parinor (Aulnay-sous-Bois), Les Terrasses du Port (Marseille) et Nicétoile (Nice).

Gérard S.

  •  
    2
    Partages
  •   
  •   
  • 2